Jan Czarlewski

Jan Czarlewski est né en 1988. C’est un réalisateur et scénariste franco-polonais travaillant entre Paris et Varsovie. Il aime explorer ce qui est décalé, chercher l’ironie à la fois dans le documentaire et dans la fiction. Il est diplômé de l’Ecal/école cantonale d’art de Lausanne en 2012. Ses court-métrages, « L’Ambassadeur & moi » et « L’Amour Bègue », ont notamment été récompensés par un Léopard d’or et d’argent au festival de Locarno. « L’Ambassadeur & moi » ainsi que son autre court-métrage, « Opération Commando », ont été nominés à deux reprises au Prix du Cinéma Suisse dans la catégorie « meilleur court-métrage ». Entre 2015 et 2016 il a réalisé un documentaire de 50 minutes, sur un aventurier polaire populaire en Pologne qui a traversé l’Europe à pied depuis la Russie jusqu’à Saint Jacques de Compostelle et qui a été regardé par plusieurs millions de téléspectateurs sur TVP1 (Pologne). De 2017 à 2019, il a travaillé pour la plus grande série documentaire d’archives historiques réalisée en Pologne après 1989 – « Polskie 100 lat » (« les 100 ans polonais »), où il a été responsable du scénario, de la recherche d’archives et de la réalisation de 8 épisodes sur 42 de 30 minutes chacun.

Welcome in North Korea

Dans une banlieue résidentielle de Londres où toutes les maisons en briques rouges se ressemblent se cache une étrange ambassade. À l’extérieur, la démocratie ; à l’intérieur, on est en Corée du Nord. Et les diplomates nord-coréens n’ont pas la vie facile face aux tentations qu’offre la ville- monde « bourgeoise, capitaliste ». À la suite de nouveaux tests nucléaires lancés par Pyongyang, le n°2 de l’ambassade, Seol, 52 ans, aussi efficace qu’angoissé, a l’idée d’organiser une ambitieuse exposition d’art et d’inviter une délégation d’artistes afin de « redorer » l’image du pays. C’est là l’occasion idéale de faire venir son fils Tae-il, artiste-peintre et de réunir toute la famille. Mais pour que Tae-il puisse venir, le régime ordonne de renvoyer au pays sa fille, So-hyun, lycéenne amoureuse d’un jeune anglais. Seol imagine alors fuir le régime avec sa femme et ses enfants.