Dania Bdeir

Dania Bdeir est une jeune auteure-réalisatrice libanaise. Elle entretient avec son pays un lien émotionnel intense. Le Liban et son histoire tumultueuse est pour elle à la fois source d’un grand chagrin, mais aussi de sa plus profonde inspiration artistique.
Dania est membre du Brooklyn Filmmakers Collective. Elle a d’abord suivi des études en design graphique à l’Université Américaine de Beyrouth avant d’aller étudier la réalisation cinématographique à la New York University Tisch School of the Arts.
Son film d’études MESHKAL a été sélectionné dans de nombreux festivals en France, au Maroc, au Pakistan, à Mexico, en République Tchèque, en Inde etc. Il a notamment gagné le Award of Excellence au Canada International film festival 2014 et la Golden Palm au Mexico International Film Festival 2014.
Son court-métrage de fin d’études, IN WHITE (2017), qui a reçu le Spike Lee Production Fund, a fait sa première mondiale au Festival international du court-métrage de Clermont-Ferrand. Il a également été sélectionné au BFI London Film Festival, au festival International du court-métrage d’Uppsala et dans plus de 30 autres festivals à travers le monde. Il a gagné une douzaine de prix, parmi lesquels le Grand prix du jury international au Short Film Festival de Rio de Janeiro 2017.
En 2019, Dania a été sélectionnée pour les Berlinale Talents et a participé à la Short Film Station de la Berlinale avec son court-métrage de fiction WARSHA qui a fait sa première mondiale au festival international de Sundance en 2022 et y a remporté le prix du meilleur court-métrage international. Le film fera sa première européenne au Festival International du Film de Rotterdam (IFFR) 2022.
Dania développe désormais son premier long-métrage de fiction, PIGEON WARS, qui a été sélectionné en 2018 au TorinoFilmLab x DFI Hezaya Screenwriting Lab, et en 2021 au Cine Qua Non Storylines Lab.

Pigeon Wars

RANA (20) vit seule dans un quartier étudiant de Beyrouth. Jeune femme intrépide et compétitrice, elle ne fréquente plus que sa petite sœur Nadine, qui est passionnée d’oiseaux et avec qui elle est très protectrice.
Quand Rana va trop loin, mettant Nadine et ses amis en danger, Nadine décide de ne plus parler à sa sœur.
Pour la reconquérir, Rana veut lui offrir le NICOBAR, un pigeon rare et magnifique. Nadine en avait fait l’éloge lorsqu’elles avaient rencontré HASSAN (21), un dresseur de pigeons issu d’une famille traditionaliste. Hassan leur avait alors parlé du monde mystérieux des guerres de pigeons.
Rana convainc Hassan de lui apprendre les règles de cette compétition et de l’aider à capturer le Nicobar.
Au fil des entraînements, une amitié naît. Rana accepte de baisser sa garde, et d’oser enfin montrer sa vulnérabilité.