CLOSE de Lukas Dhont en compétition officielle à Cannes 2022

Le long-métrage du cinéaste belge récompensé au Festival de Cannes 2022

Parmi les films retenus en Sélection officielle du 75e Festival de Cannes, CLOSE de Lukas Dhont, coécrit avec Angelo Tijssens. Lukas a participé à la Sélection Annuelle du Groupe Ouest, à Plounéour-Brignogan (Finistère), pour le développement de ce deuxième long-métrage.

Le 28 mai 2022, il remporte le Grand Prix pour CLOSE (ex-æquo avec STARS AT NOON de Claire Denis). Quelle fierté, un grand bravo à toute l’équipe du film !

Lukas a dédié sa victoire « aux amis perdu de vue […] Trop souvent on se tient à distance de ceux que l’on voudrait protéger. Je voulais faire un film sur la tendresse. Je suis conscient qu’on a plus l’habitude de filmer des hommes se battre plutôt que de se soutenir mais la fragilité peut être un super-pouvoir ».

Lukas Dhont au Groupe Ouest© Brigitte Bouillot

En 2016, Lukas avait été sélectionné par la Résidence de la Cinéfondation à Cannes pour y développer le scénario de son premier long-métrage, GIRL. Ce film illustre de près un certain nombre de thèmes explorés par le réalisateur, tels que la danse, la transformation et l’identité. Présenté en première mondiale au Festival de Cannes dans la sélection officielle Un certain regard 2018, GIRL y avait remporté la Caméra d’Or du meilleur premier film.

Après le succès de GIRL, un 2e long-métrage en coécriture avec Angelo Tijssens

Dans CLOSE, Lukas Dhont décrit l’amitié fusionnelle entre deux garçons de treize ans, Leo et Remi, soudain perturbés par leur passage à l’adolescence. Essayant de comprendre ce qui s’est passé, Leo cherche du réconfort en se rapprochant de la mère de Remi, Sophie. Un parcours de pardon, de vulnérabilité et d’amour.

Lukas Dhont au Groupe Ouest© Brigitte Bouillot

La production de CLOSE est assurée par Menuet (Belgique), en coproduction avec Diaphana Films (France), Topkapi Films (Pays-Bas) et Versus Production (Belgique).

CLOSE est un film sur les garçons, et dès lors un film sur les hommes. Une histoire sur la connexion, l’amitié et la perte de celle-ci. Dans le passé, j’étais souvent réticent à nouer des amitiés avec des garçons parce que je savais que je devais me protéger des étiquettes que je craignais. Être trop proche d’un autre garçon, être trop intime, aurait vite confirmé qui j’étais, et je n’étais pas encore prêt à affronter cette vérité. À cause de cela, j’ai raté beaucoup d’amitiés. Selon Niobe Way, un psychologue américain, je ne suis pas seul, mais les garçons apprennent à garder leurs distances, en particulier les uns par rapport aux autres. À une époque pleine d’exemples masculins toxiques, je veux faire un film sur des garçons qui conversent et prennent leurs responsabilités.