Soussaba Cissé

Soussaba-Cissé

Née en 1988, elle grandit à Bamako dans une famille de cinéastes.
Après le baccalauréat, elle continue ses études à Paris, en rentrant au Conservatoire Libre du Cinéma Français (C.L.C.F). Il s’agissait d’une formation de trois ans, au cours de laquelle elle a réalisé ses 3 premiers court-métrages : N’bah Muso et Tinyé Su réalisés par ses propres moyens, et Seben Tan réalisé dans le cadre d’un film de fin d’étude.

Après avoir terminé ce cycle universitaire, elle effectue des stages sur plusieurs plateaux en France et aux États-Unis (M6, TF1, puis aux côtés de Sembene Ousmane, Costa Gavras, Martin Scorsese). Depuis 2009, elle réalise une douzaine de court-métrages traitant des maux de la société africaine comme l’excision, les sans – papiers, l’immigration, la dépigmentation, les enfants mendiants, la guerre… Ses sujets de prédilections constituent l’engagement de sa vie pour sa terre natale. Actuellement, elle se penche sur le fléaux de la prostitution vue comme une solution migratoire vers l’occident.

La promotion et la fierté des valeurs traditionnelles, familiales, culturelles, faire bouger les choses et mettre en valeur le cinéma africain dans le patrimoine culturel mondial sont des objectifs inhérents à son parcours.

Château Rouge

Adjaratou se retrouve dans l’engrenage de la prostitution forcée, qui se fait par un recrutement très rusé et machiavélique où les victimes deviennent bourreaux comme seule chance de survie.