Marion Desseigne Ravel

Marion-Desseigne---Portrait

Dans son adolescence, Marion Desseigne Ravel se forme aux arts du cirque. C’est à l’occasion d’une blessure, qui l’éloigne des salles de répétitions, qu’elle découvre le cinéma en participant au documentaire de P. Trédez, Amères Victoires, sur la lutte des sans-papiers en Ile-de-France. Elle y forge un rapport à l’image basé sur le réel et la rencontre. Elle entre ensuite à la Fémis où elle découvre le travail avec les acteurs et prend goût pour la fiction. Elle réalise plusieurs court-métrages, dont Les Murs et Fin d’été, et Voyage en Lémurie sélectionnés dans différents festivals.
Impliquée dans le milieu associatif, elle encadre également des ateliers d’éducation à l’image auprès de femmes sans-papiers ou d’enfants de la Goutte d’Or. Elle prépare actuellement son premier long-métrage, Les chats ont neuf vies, moi un peu moins, et collabore à l’écriture de plusieurs autres projets de films.

 

 

 

Les Chats ont neuf vies, moi un peu moins

Je m’appelle Désiré, je suis un garçon de 18 ans et je suis originaire du Rwanda.
Non, en fait, je suis une fille et je viens du Mali.
Je désire Lili, la dealeuse de mon quartier, mais aussi Jacques, le policier qui lui court après.
Franchement, la vie, parfois, c’est compliqué…