Leyla Bouzid

Leyla-Bouzid---Portrait-1

Leyla Bouzid grandit à Tunis où elle est née en 1984. En 2003, elle part à Paris étudier la littérature française à la Sorbonne puis intègre la Fémis section réalisation.
Elle réalise Soubresaut, son film de fin d’études, en Tunisie quelques mois avant la révolution. Elle choisit ensuite de tourner Zakaria dans le sud de la France avec des comédiens non professionnels.
En 2015, A peine j’ouvre les yeux, son premier long-métrage (tourné à Tunis), commence sa carrière à la Mostra de Venise. Depuis, il parcourt les festivals (Toronto, Rotterdam, Dubaï, Carthage, Namur…) et reçoit plus d’une vingtaine de récompenses. Il bénéficie également d’un bel accueil publique et critique lors de ses sorties salle, en France et en Tunisie.

Une histoire d’amour et de désir

Ahmed, 18 ans, est français d’origine algérienne. Il a grandi en banlieue parisienne. Sur les bancs de la fac, il rencontre Farah, une jeune Tunisienne pleine d’énergie fraîchement débarquée de Tunis. Tout en découvrant un corpus de littérature arabe sensuelle et érotique dont il ne soupçonnait pas l’existence, Ahmed tombe très amoureux de cette fille, et bien que littéralement submergé par le désir, il va tenter d’y résister.