NOUS, TIKOPIA, DE CORTO FAJAL

Soutien à la production

Un long-métrage documentaire produit par Arwestud Films.

Nous-Tikopia

Il me vient la pensée que ces peuples racines, à bien des égards, sont comme des éclaireurs qui illuminent une voie dont nos sociétés modernes peuvent s’inspirer pour renouer avec une vision plus humble et moins arrogante de l’homme, élément de la biodiversité d’un territoire.
Nous souffrons de graves déséquilibres environnementaux, sociaux, économiques, démographiques, que notre modèle dominant nous pousse à voir souvent sous l’angle planétaire et global : à cette échelle, l’individu se sent impuissant à changer le cours des choses ou même à y contribuer.

Arwestud Films a reçu le soutien du Breizh Film Fund pour la production de Nous, Titkopia. La sortie de ce long-métrage documentaire est prévu en 2017.

Les sociétés naturelles sont assises sur une identité solide, elles disposent d’une connaissance de leur territoire fruit d’une expérience transmise à chaque génération et d’une relation millénaire avec lui, elles connaissent les forces, les faiblesses et les pièges de la nature, l’usage qui peut en être fait sans compromettre son équilibre. Chaque individu est impliqué dans sa gestion à travers une conscience collective.
Si, pour citer Alfred Korzybski, « la carte n’est pas le territoire », nos territoires sont aujourd’hui multiples : ruraux, industriels, urbains, spirituels, communautaires ou institutionnels, ils fixent un cadre fini, des limites connues et familières à l’intérieur desquelles la conscience, la compréhension, l’action et la connaissance de chacun peut s’exercer.

Corto Fajal, janvier 2012